LES RESULTATS


 

Ce qui compte dans agamipono en tant que méthode, c'est la gratuité et le partage, mais encore faut-il pouvoir évaluer les résultats.

Quand on est sous le coup d'une peur, angoisse, colère, violence, jugement, débordement, ça peut se voir, surtout si on comprend que la provocation extérieure n'est qu'un stimulus, un déclic, du retro-karma.

Mais si on ne fait pas agamipono, l'état de trouble (le mot est très adapté dans ce cas) s'amplifie rapidement, au point où l'on n'a plus aucun contrôle. S'ensuit une espèce de malaise.

Si on arrive à placer agamipono en cours de route, ça stoppe instantanément le trouble, et ça dilue l'explosion compulsive, ça remet tout à sa place. Donc le résultat est immédiat. Si ça ne marche pas, c'est qu'on n'est pas assez sincère, ni plus ni moins, c'est la seule condition.

Le résultat est tout simplement étonnant, et se demander d'être sincère par rapport à soi même ne nécessite aucune soumission ni dépendance envers quiconque, c'est donc - en principe - à la portée de chacun.

Nettoyer ses propres POISONS (aussi appellés POLLUTIONS ou perceptions faussées dans le bouddhisme et l'hindouisme - kilesa, ou kleshas) de cette façon a des conséquences sur notre vie présente (lâcher-prise immédiat) et future (sérénité), mais c'est aussi la contribution responsable à un monde moins pollué (psychiquement), dans l'équilibre, la joie, la paix, et la lumière communicative, et tout cela sans effort, mais juste un peu d'attention et une décision...

 

 

Page suivante >>>>>>

 

 

 Envoyer à un ami